Neomys fodiens RR

Crossope aquatique

Crossope aquatique, Musaraigne aquatique

Espèce protégée

Mammiifères protégés France

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Juvéniles (0 données):

Présence (13 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce


Types d'observation
(calcul sur 20 données)

Calculé d'après les mots-clefs.
Estimation parfois faussée par des mots-clefs oubliés.

La Crossope aquatique, ou Musaraigne aquatique, est un insectivore semi-aquatique de la famille des Soricidés. Avec un corps pouvant atteindre un peu plus de 9 cm, c'est la plus grande musaraigne d'Europe. Aussi diurne que nocturne, elle est plutôt solitaire et territoriale, se montrant agressive avec ses congénères.

Elle se reproduit d'avril à septembre, et une femelle peut avoir deux portées de trois à neuf individus par an. Cette dernière construit un nid de feuilles et d'herbes dans un terrier, sous une souche ou, plus rarement, sous la litière végétale. Les populations suivent des cycles annuels avec un pic en été, un déclin en automne et de très petits effectifs durant l'hiver. À cette période, l'espèce n'hiberne pas mais réduit très fortement son activité pour éviter les pertes d'énergie, comme de nombreux autres Soricidés.

Si toutes les musaraignes sont capables de nager, la Crossope aquatique est la seule à se nourrir dans l'eau, notamment grâce à la structure isolante de son pelage : elle se nourrit ainsi principalement d'invertébrés aquatiques (larves d'insectes, gammares, mollusques, ...), et parfois même de grenouilles et de petits poissons, qu'elle pêche dans l'eau et consomme à terre. Elle chasse également à terre des arthropodes et autres vers de terre.

Habitats 

La Crossope aquatique passe une grande partie de ses périodes d'activité dans l'eau : elle s’observe donc sur les rives des cours d’eau, des fossés, des étangs, des mares et des marais, souvent en milieu forestier. Il semblerait que l'espèce privilégie les berges meubles, hautes et pentues, et la présence de hautes herbes lui permettant de se dissimuler. Il n'est pas si exceptionnel de l'observer de jour lorsque l'on connaît bien ses habitudes et son milieu de vie. Comme les autres micromammifères, sa présence peut également être détectée par l'analyse de pelotes de réjection de rapaces nocturnes comme la Chouette effraie.

Répartition en Île-de-France

La Crossope aquatique a été détectée dans les Yvelines, en particulier sur le massif de Rambouillet, et dans la Vallée de la Seine. Quelques observations ponctuelles ont également été notées dans le Val d'Oise, en Seine-et-Marne et en petite couronne.

La Musaraigne aquatique figure sur la liste des espèces protégées en France et parmi les espèces déterminantes pour les ZNIEFF de type II. Malgré des enjeux de protection importants, elle ne fait l’objet d’aucun inventaire national standardisé, et sa répartition, de même que son statut, sont localement mal connus, en particulier en Île-de-France.

L'utilisation de pièges à poils munis d'appâts semble être une technique à privilégier pour affiner les connaissances sur la répartition de l'espèce en Île-de-France. Un autre document anglais précise comment placer aux mieux les tubes et le Groupe mammalogique breton a publié des détails sur l'identification des crottes !

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
27-10-201591580 Souzy-la-BricheGILLES TOURATIER
dans pelote de rejection effraie analysée par Christine Rampon
05-07-201577510 VerdelotJohann PETIT
13-03-201595840 Béthemont-la-ForêtGilles Bourrioux
24-07-201477118 BalloyGuillaume Marchais
crottes caractÚristiques
24-07-201477118 Bazoches-lès-BrayGuillaume Marchais
crottes caractÚristiques
23-07-201477126 Châtenay-sur-SeineGuillaume Marchais
crottes caractÚristiques
13-06-201477850 HéricyEliot Mering
cranes et mandibules récupérés dans des pelotes de réjection
20-05-201477118 Bazoches-lès-BrayGuillaume Marchais
crottes caractÚristiques
09-05-201395420 OmervilleMaxime Zucca
01-01-201377171 Melz-sur-SeineAnouk Vacher
piège à crotte ;Prospections réalisées entre le 18/04 et le 2/07, donnée parvenue sans date précise,étude réalisée entre le 1/5 et le 30/9, pas de date précise pour cette donnée

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes