Martes foina C

Fouine

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Juvéniles (2 données):

Présence (329 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce


Types d'observation
(calcul sur 360 données)

Calculé d'après les mots-clefs.
Estimation parfois faussée par des mots-clefs oubliés.

Nocturne et plus terrestre que la Martre (Martes martes), la Fouine est un carnivore opportuniste qui se nourrit de petites proies (rongeurs, musaraignes, oiseaux), d'œufs, de fruits en été et en automne, mais profite aussi des restes d'alimentation humaine qu'elle n'hésite pas à glaner jusqu'en ville. La Fouine semble en effet de plus en plus répandue en zone urbaine, où pigeons et rats surmulot (Rattus norvegicus) peuvent constituer une part importante de son régime alimentaire.

La reproduction a lieu en général en juillet-août. On observe chez cette espèce un phénomène d'ovo-implantation différée propre à de nombreux mustélidés, les ovules fécondés ne s'implantant qu'au bout de 240 jours environ dans la paroi de l'utérus, vers janvier-février. C'est à cette période que l'on peut observer un "faux-rut", durant lequel les individus se comportent comme au moment du rut mais sans accouplement. En dehors de ces périodes, ils ne se côtoient pas. Deux à cinq petits, trois en moyenne, naissent entre mars et avril, et s'émancipent au bout de cinq à six mois.

Habitats 

La Fouine se retrouve dans une grande diversité de milieux, des paysages relativement ouverts comprenant les régions agricoles aux zones boisées : c’est le mustélidé le plus tolérant à l’habitat urbain des six espèces présentes sur le territoire francilien, si bien que l’espèce est qualifiée dans la littérature de « urban adapter », ce qui signifie qu’elle est capable de tirer un avantage de l’habitat urbain sans pour autant être absente des zones rurales environnantes.

Ses mœurs anthropophiles la lient de près aux constructions humaines, où elle trouve des gîtes de substitution pouvant reproduire des conditions thermiques presque identiques à ses habitats d'origine. Elle apprécie particulièrement les abris de brique.

Douée de sens très fins comme tous les mustélidés, d'une vue remarquable et de facultés intellectuelles développées, la Fouine, bien qu'habitant nos maisons, est presque constamment invisible. Sa méfiance et sa grande discrétion rendent son observation rare. Bien souvent, sa présence n'est décelée que par ses fèces, fort semblables à celles de la Martre (Martes martes), qui peuvent par endroits s'amonceler en latrines odorantes (crottiers), qui trahissent souvent la proximité de son gîte.

La Fouine peut également se laisser observer durant le rut, ou à la période d'émancipation des jeunes, pendant lesquelles ses sifflements, cris aigus, gloussements et grognements provoquent un vacarme indescriptible, posant parfois quelques soucis de cohabitation.

Répartition en Île-de-France

La Fouine est présente dans tous les départements franciliens, y compris en petite couronne et dans Paris, du fait de sa grande tolérance à l'habitat urbain.

Elle figure à la liste des espèces classées nuisibles dans tous les départements de la région, excepté Paris, et paye ainsi un lourd tribut au piégeage agréé. Sa réputation de tueuse de volaille et de voleuse d'œufs, ainsi que ses habitudes pourtant anecdotiques de déchiqueter les durites en caoutchouc des voitures, ne contribuent pas à améliorer son image. L'accent mériterait plutôt d'être mis sur son rôle non négligeable de prédateur sur les populations de ravageurs de cultures, mais aussi de régulation des pigeons domestiques dans certaines villes.

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
05-12-201893500 Pantinjean-luc saint-marc
03-12-201891150 Morigny-ChampignyArnaud LORET
Prenant la fuite.
02-12-201893500 Pantinjean-luc saint-marc
24-11-201893230 RomainvilleFrançois Chiron
11-11-201891150 Morigny-ChampignyArnaud LORET
Sortant du boisement humide coté Auvers-saint-Georges.
26-10-201877170 Brie-Comte-RobertAlain Champagne
17-10-201891580 ÉtréchyArnaud LORET
13-10-201891650 BreuilletArnaud LORET
Trouvé morte dans un des cabanons de l'ancien parc animalier.
09-10-201877130 Marolles-sur-SeineSylvestre PLANCKE
06-10-201893220 GagnyClaivaz Lucien
Se dirigeais visiblement vers les poubelles

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes