Cervus elaphus C

Cerf élaphe

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Juvéniles (5 données):

Présence (804 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce


Types d'observation
(calcul sur 818 données)

Calculé d'après les mots-clefs.
Estimation parfois faussée par des mots-clefs oubliés.

Le Cerf élaphe est le plus grand Artiodactyle présent en Île-de-France. Comme chez la plupart des Cervidés, seuls les mâles portent des bois caducs, qui tombent chez les adultes entre février et mai, puis repoussent presque aussitôt. La taille des bois et le nombre d'andouillers déterminent le rang social des mâles, et ces derniers sont utilisés dans les combats pour l'accès aux femelles.

Actif surtout en début et fin de journée, le Cerf est une espèce grégaire, concernant les femelles et les jeunes. Les mâles, le plus souvent solitaires, peuvent parfois former de petites hardes. Une harde a besoin d'un large domaine vital, pouvant aller jusqu'à plusieurs dizaines de kilomètres carré de surface dans certaines régions. Le rut a lieu en septembre-octobre, période à laquelle il n'est pas rare d'entendre les mâles brâmer dès le crépuscule. La biche met bas en été et donne rarement naissance à plus d'un faon.

Le Cerf apprécie les légumineuses et les graminées : les plantes herbacées constituent en été jusqu'aux deux tiers de son alimentation, complétée par des glands, châtaignes, et plantes ligneuses, tandis qu'en hiver, il se rabat sur l'écorce des arbres, les lichens ou les mousses.

 

Habitats 

Le Cerf élaphe est lié aux grands massifs forestiers de feuillus et mixtes, mais fréquente aussi les prairies et les landes.

S'il n'est pas particulièrement nocturne, le Cerf est un animal rare à observer : très farouche et méfiant, il n'est pas facile à approcher. Ses indices de présence ne passent cependant pas inaperçus : très routinière, l'espèce emprunte régulièrement les mêmes trajets, laissant des sentes bien visibles. Ses empreintes, beaucoup plus grandes que celles du Chevreuil (Capreolus capreolus), ne peuvent être confondues (entre 8 et 11 cm de longueur). Le Cerf laisse également de nombreuses crottes, ou fumées, proches des moquettes du Chevreuil mais aussi de plus grande taille.

Répartition en Île-de-France

En Île-de-France, le Cerf élaphe est connu principalement dans les massifs de taille importante, comme Rambouillet et Fontainebleau, et dans les forêts du Val d’Oise (Carnelle) et de Seine-et-Marne (Villefermoy), même si quelques observations ponctuelles en dehors des massifs cités peuvent être notées.

L’espèce souffre particulièrement de la fragmentation des habitats forestiers par les infrastructures de transport, qui isolent les populations des différents massifs : le Cerf élaphe sert de modèle pour établir les corridors de déplacements d’espèces, notamment dans le Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) d’Île-de-France. Une étude de 1999 s'était attachée au problématiques de l'aménagement du territoire et des cersf dans le sud-ouest de la région. Malgré cela, ses populations seraient, à dire d’experts, en augmentation dans le Vexin français, sur la rive gauche de l’Oise et dans les massifs de Villefermoy et Fontainebleau. 

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
29-11-201877690 Montigny-sur-Loingmargot Gouttepifre
17-11-201877120 CoulommiersJulien Bottinelli
dont une leucique (revues ce matin)
16-11-201877120 CoulommiersJulien Bottinelli
dont une leucique, revues ce matin avant le lever du jour. La présence d'un individu leucique laisse à penser qu'il s'agit sans doute d'échappés de captivité... D'après d'autres sources, il y aurait même plus d'une quinzaine d'individus dans le secteur au nord de Coulommiers en ce moment...
15-11-201877690 Montigny-sur-LoingMarie Dia-Barthe
09-11-201877120 CoulommiersJulien Bottinelli
(le matin à 7h30). Dont une leucique !! Sans doute échappées d'une propriété voisine..
30-10-201877690 Montigny-sur-Loingmargot Gouttepifre
27-10-201877300 FontainebleauLucile Ferriot
25-10-201877300 FontainebleauAntoine Szadeczki
24-10-201877300 FontainebleauAntoine Szadeczki
24-10-201877300 FontainebleauAntoine Szadeczki

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes