Dama dama

Daim européen

Daim européen, Daim

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Juvéniles (2 données):

Présence (45 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce


Types d'observation
(calcul sur 46 données)

Calculé d'après les mots-clefs.
Estimation parfois faussée par des mots-clefs oubliés.

Introduit en France dans des parcs à des fins ornementales, le Daim a peu à peu colonisé de nouveaux territoires en milieux ouverts après s’être échappé d’enclos. Son pelage fauve tacheté de blanc permet aisément de le différencier du Cerf élaphe (Cervus elaphus) et du Chevreuil (Capreolus capreolus).

Actif en début et fin de journée, et parfois crépusculaire, cette espèce grégaire forme des hardes de femelles et de jeunes comme la plupart des Cervidés. Les mâles, qui portent des bois, sont solitaires, mais rejoignent les hardes lors du rut automnal pour les combats pour l'accès aux femelles : ils émettent à cette période des raires, c'est-à-dire des vocalisations très graves.

Le Daim est strictement herbivore et broute essentiellement des graminées, mais cueille également des bourgeons et des rameaux dans les buissons, ainsi que des faînes et des glands.

Habitats 

La présence du Daim en Île-de-France est répertoriée le plus souvent dans certains parcs, mais aussi des forêts claires, des prairies et des marais.

Répartition en Île-de-France

Le Daim est observé ponctuellement dans le Val d’Oise et en centre Seine-et-Marne, dans la Brie : d’après l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), trois des six entités recensées en Seine-et-Marne comptent parmi les seules en augmentation au niveau national en 2009. La présence de l’espèce est également avérée en Essonne, dans les Yvelines et dans la Bassée, où des individus ont été contactés.

La présence du Daim serait source de dégâts sur le milieu forestier : cette espèce écorce beaucoup les peuplements d'arbres dont l’impact, s’additionnant à celui des cervidés locaux, le Cerf élaphe (Cervus elaphus) et le Chevreuil (Capreolus capreolus), peut causer des problèmes de gestion. Ainsi, dans la plupart des départements, l’objectif est d’éradiquer les individus en liberté : en effet, le Daim européen est classé au nombre des espèces gibier, et ses entités sont donc gérées selon les règles cynégétiques.

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
05-11-201877220 Favièresbruno piketty
28-09-201891880 Bouvillenon précisé
11-08-201891720 ValpuiseauxBernard Pasquier
31-07-201891720 Gironville-sur-EssonneFabrice WAY
06-06-201891720 Gironville-sur-EssonneMaria Villalta
04-04-201891720 ValpuiseauxBernard Pasquier
dont 1 daim blanc
03-04-201891720 ValpuiseauxBernard Pasquier
23-03-201891720 ValpuiseauxBernard Pasquier
12-03-201891720 ValpuiseauxBernard Pasquier
dont 1 blanc
06-03-201877220 Liverdy-en-Briephilippe ducourneau

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes