Sciurus vulgaris C

Écureuil roux • Espèce protégée

Mammiifères protégés France

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Juvéniles (4 données):

Présence (1936 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce


Types d'observation
(calcul sur 1959 données)

Calculé d'après les mots-clefs.
Estimation parfois faussée par des mots-clefs oubliés.

L'Écureuil roux est l'un des rongeurs les plus communs et les plus connus. Avec le Loir gris (Glis glis), il est le seul rongeur indigène à être paré d'une queue distique qu'il utilise comme stabilisateur et gouvernail lors de ses bons d'arbre en arbre, mais aussi comme balancier. Arboricole, l'espèce se nourrit principalement des graines des arbres (faînes, glands, châtaignes, noisettes, noix et graines de résineux), qu'elle prélève aussi bien dans les branches qu'au sol. L'Écureuil étend également son régime alimentaire à la sève de certains arbres, ainsi qu'aux fruits, champignons, insectes, escargots et œufs d'oiseaux.

L'Écureuil est une espèce diurne, et présente un pic d'activité en milieu de matinée et en fin d'après-midi, en général une heure ou deux avant le crépuscule. C'est en hiver, en janvier et février, qu'a lieu la reproduction, au cours de laquelle les individus sont fréquemment observés en pleine poursuite d'arbre en arbre. Le nid, en forme de boule, est construit en hauteur, proche de la cime des arbres, à partir de fines branches et garni de mousse et d'herbes. Les portées comptent de trois à sept petits.

Contrairement aux Gliridés, l'Écureuil n'hiberne pas, mais peut réduire son activité pendant les périodes de grand froid, durant lesquelles il peut rester confiné dans son nid. Il enfouit sous terre des réserves alimentaires au cours de l'automne, généralement au pied d'un arbre ou dans une souche, qu'il retrouvera à l'aide de son odorat.

L'espèce est prédatée par la Martre des pins (Martes martes), et des rapaces diurnes et nocturnes. Très territorial, l'Écureuil roux défend son domaine vital contre tout intrus, même en dehors de la période de reproduction. En dehors d'excursions occasionnelles menées par certains individus sur plusieurs kilomètres, il reste plutôt sédentaire.

Habitats 

L’Écureuil roux est généralement considéré comme une espèce forestière, fréquentant toutes les zones boisées, de conifères comme de feuillus. Très commune, cette espèce protégée au niveau national peut devenir familière, et s'observer dans les vergers, les parcs et jardins urbains, à condition d'y trouver suffisamment d'arbres pour se déplacer et se nourrir.

S'il est parfois difficile de le repérer dans les arbres, on peut détecter sa présence par les nombreux indices qu'il laisse derrière lui, notamment les restes de ses repas : cônes rongés, rameaux d'épicés sectionnés, restes de faînes... Comme il se déplace par bonds, ses traces sont facilement reconnaissables, mais ses crottes sont plus difficiles à trouver.

Répartition en Île-de-France

L'Écureuil roux est réparti de façon relativement homogène sur le territoire francilien. On note toutefois des observations ponctuelles et isolées dans la Brie, ce qui s’explique sans doute par la dominante agricole de cette zone.

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
16-12-201877350 Le Mée-sur-SeineSami Hasrouni
16-12-201878480 Verneuil-sur-SeineBenjamin Fougère
15-12-201877100 MeauxAntoine KITA
15-12-201877350 Le Mée-sur-SeineSami Hasrouni
15-12-201877240 Vert-Saint-DenisSami Hasrouni
queue enveloppe le dos
14-12-201877350 Le Mée-sur-SeineSami Hasrouni
13-12-201877350 Le Mée-sur-SeineSami Hasrouni
nourriture
13-12-201891940 Gometz-le-ChâtelJoël Brun
11-12-201877350 Le Mée-sur-SeineSami Hasrouni
06-12-201878490 Le Tremblay-sur-MauldreAntoine KITA

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes