Arvicola sapidus RR

Campagnol amphibie • Espèce protégée

Mammiifères protégés France

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Juvéniles (0 données):

Présence (17 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce


Types d'observation
(calcul sur 44 données)

Calculé d'après les mots-clefs.
Estimation parfois faussée par des mots-clefs oubliés.

Le Campagnol amphibie est le plus grand des campagnols, mais le plus petit des rongeurs aquatiques dans son aire de répartition. S’il ne présente aucune adaptation morphologique à la vie aquatique, contrairement à d'autres mammifères semi-aquatiques, il possède toutefois un pelage plus dense que celui d’autres campagnols, ce qui peut limiter la déperdition de chaleur dans l'eau.

Excellent nageur, le Campagnol amphibie creuse dans la berge un terrier dont l'entrée est le plus souvent située sous l'eau. Il recherche sa nourriture dans l'eau mais aussi sur la rive : il est principalement herbivore, et se nourrit de tiges et de feuilles de plantes herbacées, parfois de petits animaux.

Le Campagnol amphibie est actif toute l'année. Sociable, il vit en petits groupes de deux à six individus, qui occupent ensemble une centaine de mètres de rives. La reproduction a essentiellement lieu d'avril à septembre, mais elle est possible toute l'année si les conditions le permettent. Une femelle peut avoir plusieurs portées de deux à six petits par an.

Habitats 

Le Campagnol amphibie est une espèce semi-aquatique : il occupe des milieux aquatiques variés, tels que le bord des cours d'eau, des lacs et des marais, où la végétation herbacée riveraine procure un couvert végétal important. Il a tendance à éviter les courants trop rapides, et recherche des berges suffisamment meubles.

Si les observations du Campagnol amphibie sont rares, sa présence peut être facilement détectée par le relevé d'indices caractéristiques. Les crottes du Campagnol amphibie représentent le seul indice fiable permettant d'attester de sa présence sur un site : de couleur variable, du vert au brun en passant par le noir, et de forme allongée, elles sont souvent déposées en petits tas appelés "crottiers", disposés en différents endroits de la berge. La présence de réfectoires et de terriers le long des rives, de même que des empreintes, peuvent venir confirmer la présence de l'espèce, bien que ces indices puissent être confondus avec d'autres rongeurs aquatiques.

Répartition en Île-de-France

Ce rongeur semi-aquatique est classé dans la catégorie « vulnérable » sur la liste rouge mondiale des espèces menacées de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature, et est inscrit depuis 2012 sur la liste des mammifères protégés en France. Cette espèce présente donc de forts enjeux de conservation, notamment en Île-de-France, où les zones humides ont fortement régressé depuis un siècle : elles représentent actuellement seulement 2,1 % de l’occupation du sol.

Les prospections réalisées dans le cadre de l’enquête nationale amorcée en 2008 à l’initiative de la Société Française pour l’Étude et la Protection des Mammifères (SFEPM) et les données hors protocoles mettent en évidence quelques zones de présence connue du Campagnol amphibie dans la région, principalement dans l’Essonne et les Yvelines (vallée de l’Yvette, de l’Orge, de l’Essonne..), en Seine-et-Marne dans la Bassée (vallée de la Seine), et dans le Val d’Oise en vallée de la Viosne. L’espèce aurait également été contactée dans la Brie (Seine-et-Marne), y compris très au nord du département, ainsi qu’en petite couronne. Consultez le résumé de la présentation de Pierre Rigaux sur l'enquête nationale Campagnol amphibie lors des rencontres naturalistes 2013 (écouter le podcast )

Il reste cependant d’importantes prospections à réaliser pour compléter ces connaissances.

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
14-07-201877126 ÉglignyFabien Branger
1 crottier
07-06-201891190 Saint-Aubinnon précisé
Identification incertaine.
14-04-201891290 OllainvilleGILLES TOURATIER
12-12-201777480 JaulnesSylvestre PLANCKE
20-11-201777134 Les Ormes-sur-Voulziemargot Gouttepifre
identification confirmée par Fabien Branger
12-11-201777760 LarchantDidier SENECAL
un individu filmé par piège photographique
06-11-201777480 JaulnesFabien Branger
Plusieurs crottiers,
03-11-201777760 LarchantDidier SENECAL
dérangé par un engin agricole (F. de Lachaise)
02-07-201791190 Saint-AubinMaxime Zucca
28-06-201777940 FlagyAnouk Vacher

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes