Clethrionomys glareolus C

Campagnol roussâtre

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Juvéniles (0 données):

Présence (92 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce


Types d'observation
(calcul sur 116 données)

Calculé d'après les mots-clefs.
Estimation parfois faussée par des mots-clefs oubliés.

Principalement actif la nuit, le Campagnol roussâtre présente en journée une activité souterraine, même s'il n'est pas rare de l'observer en plein jour. Beaucoup moins fouisseur que les autres campagnols, le Campagnol roussâtre creuse rarement des galeries, utilisant plutôt celles creusées par d'autres espèces, et y abritant parfois son nid. Ce dernier peut également être construit en surface, sous une branche tombée, une souche ou une racine.

Il se déplace principalement dans la litière, sur les épais tapis de mousses et les couches de feuilles mortes, où il recherche sa nourriture. Principalement herbivore, le Campagnol roussâtre consomme des bourgeons, des graines et des fruits, auxquels il peut accéder en grimpant aux arbres ou aux buissons. Il ne dédaigne pas non plus les champignons, les arthropodes et, si une opportunité se présente, les œufs et oisillons de passereaux. En hiver, pendant lequel il reste actif, comme tous les Cricétidés, il se nourrit de mousses, de lichens et d'écorce en cas de pénurie.

C'est une espèce grégaire : les femelles sont territoriales, en particulier lors de la reproduction, qui a lieu à partir du mois de mars jusqu'en été. Une ou deux portées par femelle et par an voient le jour, comprenant trois à quatre individus.

 

Habitats 

Le Campagnol roussâtre est une espèce forestière. Surtout abondant en lisière et dans les clairières au sous-bois riche en buissons, il peut occuper tous les biotopes riches en buissons ou en herbes hautes avec des arbres épars. Il apprécie particulièrement les endroits frais et ombragés, quelque fois les zones humides.

Cette espèce est la proie de nombreux rapaces nocturnes, d'où l'importance de l'analyse des pelotes de réjection pour étudier sa répartition.

Répartition en Île-de-France

Actuellement, le Campagnol roussâtre est observé dans tous les départements d’Île-de-France, y compris en petite couronne. Comme pour les autres micromammifères, difficiles à contacter, sa répartition, de même que l'état de ses populations, sont complexes à estimer, mais l'espèce semble bien se porter.

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
12-10-201891580 Auvers-Saint-GeorgesArnaud LORET
Dans un des seaux.
10-09-201878210 Saint-Cyr-l'ÉcoleBenjamin Fougère
06-09-201891580 Auvers-Saint-GeorgesArnaud LORET
26-08-201891150 Morigny-ChampignyArnaud LORET
04-08-201891150 Morigny-ChampignyArnaud LORET
15-07-201891150 Morigny-ChampignyClaire THIBIERGE
12-07-201891410 RicharvilleBruno DURAND
mortalité, cause naturelle inconnue (prédation chat ?)
28-06-201877450 LeschesSylvestre PLANCKE
23-06-201891150 Morigny-ChampignyArnaud LORET
23-04-201891150 Morigny-ChampignyArnaud LORET

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes