Une nouvelle espèce d'Odonate pour l'Île-de-France

Espèce principalement inféodée à la vallée de la Loire, le Gomphe serpentin, Ophiogomphus cecilia, était recherché depuis plusieurs années par les odonatologues franciliens. C'est Fabien Branger, de la Réserve naturelle de la Bassée, qui a finalement enfin observé et photographié le premier individu dans la région le 28 juillet 2016, la 61ème espèce d'odonate citée en Île-de-France. L'individu a été découvert en lisière forestière à Grand Peugny, sur la commune de Jaulnes, en Bassée (77).

Voici l'une des photos prises par l'observateur :

S'agit-il d'un individu en dispersion, ou bien la Bassée serait-elle à même d'accueillir une petite population de cette espèce passée inaperçue (ou ayant récemment colonisée) ? Espèce typique des vallées alluviales, fréquemment associée à d'autres espèces toutes présentes en Bassée, il n'est néanmoins pas certain que les substrats de la Seine soient favorables au développement larvaire de l'espèce : les eaux peu profondes à fonds sableux à courant rapide qu'apprécient les larves, alliés à des zones riveraines présentant diverses strates de végétation, sont nettement plus caractéristiques de la Loire que de la Seine. Cela permettrait néanmoins de nettement réduire le spectre de la recherche d'exuvies le long de la Seine ou de ses affluents. Le Loing semble présenter des caractéristiques hydromorphologiques plus favorables à l'espèce. Avis aux autres observateurs ! Un peu plus gros que les autres gomphes de la région, la coloration verte du thorax et de la tête permet une identification assez aisée de cette espèce.

Département:

groupe faunistique ou floristique: