Calopteryx virgo AC NT

Caloptéryx vierge • Liste rouge: Quasi-menacé (NT)

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Emergences (40 données):

Vol (1149 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce

Cette espèce est plus exigeante que C. splendens en terme d'oxygénation du cours d'eau et de sa qualité physico-chimique. Elle est répandue dans toute la région, même si elle devient nettement moins abondante quand le phénomène d'artificialisation s'intensifie (urbanisation et agriculture intensives).

Calopteryx virgo est sensible à tout type de pollution (chimique et organique) et à l’ artificialisation. C'est pourquoi, cette espèce délaisse le coeur de l'agglomération parisienne et les grandes plaines céréalières (Brie, Beauce).

Evaluée comme "Quasi menacée" à l'échelle de l'Ile-de-France, c'est une espèce dont il convient de surveiller l'évolution de la répartition vis-à-vis de l'artificialisation des habitats aquatiques qu'elle fréquente.

Habitats  larvaires (calcul sur 55 données)


Elle fréquente les milieux courants de petits calibres et de bonne qualité, souvent rapides, frais et bien oxygénés avec herbiers aquatiques denses.

Les larves se développent généralement dans des cours d'eau de plus petite taille que pour C. splendens mais sont souvent trouvées sur les mêmes cours d'eau.

Ciblage des prospections

Calopteryx virgo est bien répandue dans la région. Mais une assez large proportion de ses observations reste antérieure à 2012, notamment dans les Yvelines et l'Essonne.

Les larves peuvent s'identifier sur le terrain avec de l'habitude. Donc, pensez à fouiller les herbiers aquatiques et chevelus racinaires immergés des végétations riviraines avec une petite épuisette (ou passoire de cuisine)... Cela peut se révéler fructueux pour valider l'indigénat.

Une amélioration des connaissances sur la précision de l'autochtonie est également attendue. Pour cela, il convient de regarder systématiquement sous les ponts et les pontons pour trouver des exuvies abritées (parfois même de l'année passée, souvent accrochées à l'envers).

Recherche des exuvies
Indication sur les périodes favorables.

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
23-08-201877930 Fleury-en-BièreFrédéric Asara
23-08-201891180 Saint-Germain-lès-ArpajonLucile Ferriot
22-08-201877840 Coulombs-en-ValoisJulien Bottinelli
22-08-201891460 MarcoussisLucile Ferriot
21-08-201877750 Saint-Ouen-sur-MorinAntoine KITA
19-08-201877470 VillemareuilAntoine KITA
19-08-201891150 Morigny-ChampignyArnaud LORET
19-08-201895520 OsnyTHIERRY MUNIER
"bras" de la Viosne.
18-08-201877100 Nanteuil-lès-MeauxNicolas Marmet
18-08-201877470 Saint-FiacreAntoine KITA

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes