Les yeux dans la bleue

Le vol des Libellules est très performant grâce à la déconnexion possible des mouvements des ailes antérieures et des ailes postérieures.

On voit d'ailleurs sur ce cliché que l'orientation des ailes est également modifiable : le plan des ailes antérieur est incliné vers l'avant alors que celui des ailes postérieures vers l'arrière ... ceci lui permet donc de voler sur place !

Le mot de l'auteur : Fin d'après-midi au bord d'une petite mare bellifontaine. Cette Aeschne bleue venait observer avec insistance cet étonnant animal avec son gros œil unique.