Carte de la qualité de prospection et des espèces menacées d'Orthoptères

La Liste rouge régionale ayant été l’occasion de réaliser ces cartes pour les Orthoptères, la carte de la qualité de prospection et la carte de répartition des espèces menacées en Île-de-France sont partagées ici.

Concernant la carte de qualité de prospection, on note une ligne Ouest-Est (depuis le PNR Haute Vallée de Chevreuse jusqu’à la Bassée, en passant par le PNR du Gâtinais français) où la majorité des communes sont bien prospectées. Au centre et au nord de la région, les communes bien prospectées sont plus localisées.

Au niveau global, 236 observations d’Orthoptères menacés ont été enregistrées dans la base Cettia, dont 50% depuis 2013. L’année 2008 ressort comme une année où beaucoup d’observations d’espèces menacées ont été réalisées. Avant et après (jusqu’à 2013), elles sont relativement faibles (inférieures à 10/an). En 2008, parmi les 39 observations, 15 concernent Gomphocerippus mollis, 6 Stenobothrus stigmaticus et 9 Omocestus viridulus, ces deux derniers n’ayant pas, ou très peu été observés avant et après 2008.

Très peu d’Orthoptères menacés ont été observés dans le nord et l’ouest de l’Île-de-France. La majorité des Orthoptères en danger critique (CR) sont observés dans le PNR de la Haute Vallée de Chevreuse (Stenobothrus stigmaticus) et le centre du Gâtinais français (Decticus verrucivorus, Omocestus haemorrhoidalis et O. petraeus). Les Orthoptères en danger (EN) sont localisés dans les mêmes secteurs, tandis que les observations d’espèces Vulnérable (VU) sont plus répandues, mais toujours localisées au niveau des Parcs naturels régionaux et de la Bassée.

L’Orthoptère « en danger critique » le plus observé est S. stigmaticus, dont 6 des 7 observations renseignées ont été réalisées en 2008, majoritairement à Rambouillet.

L’Orthoptère « en danger » le plus observé est Metrioptera brachyptera, dont près des 90% des observations sont partagées entre seulement trois communes des Yvelines, au sein de massif de Rambouillet.

L’Orthoptère « vulnérable » le plus observé est Chorthippus mollis, observé dans 25 communes, dont trois rassemblent la majorité des observations : deux sur le Massif de Fontainebleau (Arbonne-la-Forêt et Fontainebleau) et Guiry-en-Vexin dans le PNR du Vexin français.

Département:

groupe faunistique ou floristique: