Les grillons

Participez à la connaissance des espèces communes et faciles à entendre !

De nombreux Orthoptères produisent des sons, appelés stridulations. Souvent audibles, ces "chants" font partie du paysage sonore de la nature. Bien souvent, le naturaliste les entend sans les écouter. Pourtant, certaines espèces sont facilement identifiables par la simple écoute de leur stridulation, sans auune observation visuelle. Ces sons sont donc un excellent moyen pour détecter leur présence malgré leur apparente discrétion.

En début de saison, deux espèces de grillons sont particulièrement faciles à entendre :

 

Le Grillon champêtre
(Gryllus campestris)

Il produit une stridulation assez forte que vous pouvez entendre en journée et en début de nuit tant qu'il fait assez chaud. Il est toujours dans des zones ensoleillées à végétation plutôt rase : prairies, talus de bords de routes...

Attention à ne pas le confondre avec d'autres grillons dont la stridulation est proche :

Le Grillon des bois (Nemobius sylvestris), à la stridulation plus faible et plus hésitante, qui vit en milieux boisés.

Le Grillon domestique (Acheta domesticus), qui stridule principalement le soir et la nuit, avec un son plus doux et plus irrégulier, souvent près des habitations.

 

La Courtilière commune
(Gryllotalpa gryllotalpa)

Elle vit dans le sol où elle se nourrit principalement de larves d'insectes. La stridulation, émise à la tombée de la nuit depuis la galerie souterraine, ressemble à un bourdonnement quasi-continu.

 

Puis dans le courant de l'été et jusqu'à l'automne :

Le Grillon d'Italie
(Oecanthus pellucens)

Ce petit grillon au corps effilé, protégé en Île-de-France, vit dans les buissons et les hautes herbes des pelouses, prairies et friches chaudes. La stridulation s'entend le plus souvent le soir et la nuit. A la fois sonore et très directive, elle rend difficile la localisation précise du chanteur.

 

Ouvrez les oreilles et notez la présence de ces espèces grâce à l'outil de saisie en ligne Cettia. Pour plus d'informations sur la saisie avec Cettia, consultez la page dédiée.
Vos données serviront à mieux connaître la répartition de ces espèces dans la région.

Les enregistrements ont été fournis gracieusement par Fernand DEROUSSEN - http://www.naturophonia.fr.