Quelques sauterelles faciles à écouter

Participez à la connaissance des espèces communes et faciles à entendre !

De nombreux Orthoptères produisent des sons, appelés stridulations. Souvent audibles, ces "chants" font partie du paysage sonore de la nature. Bien souvent, le naturaliste les entend sans les écouter. Pourtant, certaines espèces sont facilement identifiables par la simple écoute de leur stridulation, sans auune observation visuelle. Ces sons sont donc un excellent moyen pour détecter leur présence malgré leur apparente discrétion.

Parmi les sauterelles, trois espèces sont faciles à identifier par leur chant :

 

La grande Sauterelle verte
(Tettigonia viridissima)

Cette grande espèce est très commune et peu exigente quant à son milieu de vie. Sa stridulation particulièrement puissante est audible de loin (environ 50 mètres) et facilement reconnaissable. 

 

 

La Decticelle bariolée
(Roeseliana roeselii)

Cette sauterelle est elle aussi très largement présente dans l'ensemble de la région. Sa stridulation très régulière est un bourdonnement doux constitué de longues phrases.

Elle ne doit pas être confondue avec une espèce proche, mais beaucoup plus rare :

La Decticelle bicolore
(Bicolorana bicolor)

C'est une espèce dite "thermophile" : elle ne se retrouve que dans des milieux chauds et secs. Sa stridulation est plus saccadée, avec des accents bien marqués. Attention cependant, par temps chaud, ces accents sont moins audibles et le bourdonnement devient plus continu, plus difficile à distinguer de la Decticelle bariolée.

 

Le Conocéphale gracieux
(Ruspolia nitidula)

Cette grande sauterelle, protégée en Île-de-France, est fréquente dans les milieux prairiaux et rudéraux. Sa stridulation, très sonore, est un bourdonnement très aigu, peu agréable à l'oreille et rappelant celui d'un compteur électrique.

 

Ouvrez les oreilles et notez la présence de ces espèces grâce à l'outil de saisie en ligne Cettia. Pour plus d'informations sur la saisie avec Cettia, consultez la page dédiée.
Vos données serviront à mieux connaître la répartition de ces espèces dans la région.

Les enregistrements ont été fournis gracieusement par Fernand DEROUSSEN - http://www.naturophonia.fr.