Hierophis viridiflavus E

Couleuvre verte et jaune • Espèce protégée

Espèce directive habitats annexe IV, Amphibiens et reptiles protégés France

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

(calcul sur 1 données)


Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Répartition

La Couleuvre verte et jaune est une espèce italo-française. On la retrouve essentiellement dans la moitié sud du pays, même si elle est remplacée par la Couleuvre de Montpellier (Malpolon monspessulannus) sur le pourtour méditerranéen. Au niveau régional, elle ne fait l'objet que d'un très faible nombre d'observations.

Ecologie et habitats 

La Couleuvre verte et jaune est un Colubridae ovipare de grande taille (jusqu'à 1,7 0m de longueur totale). Volontiers arboricole, elle affectionne particulièrement les milieux broussailleux et rocheux ensoleillés et secs. On la rencontre à partir de la fin avril. L'espèce se nourrit essentiellement de micro-mammifères, lézards et oiseaux. Elle peut également se nourrir d'autres ophidiens (vipères comprises) et peut s'avérer, dans de rares cas, cannibale.

Statut de conservation

Compte-tenu de sa découverte récente en Ile-de-France, il est impossible de statuer sur la conservation de la Couleuvre verte et jaune au niveau régional. Au niveau national, cette espèce connait un taux de mortalité routière supérieur aux autres espèces de serpents en raison de sa forte propension à disperser et de ses capacités élevées de déplacement.

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
08-06-201595840 Villiers-Adamjuliette courvoisier
individu écrasé sur la route

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes