Part des espèces de rhopalocères menacés en Île-de-France

Actualisation de la carte de la part des espèces de rhopalocères d'Île-de-France menacées avec les données 2018.

Cette carte incluant les données 2018 montre peu d’évolution par rapport à celle de 2017, en dehors de l'échelle communale où l'on note des évolutions. Au global, les 4736 observations concernant les 33 rhopalocères menacées dans la Liste rouge se partagent entre 150 observations pour les taxons CR, 861 pour les EN et 3725 pour les VU.

392 observations concernant 19 espèces menacés ont été notées cette année. En comparaison avec 2017, c’est deux espèces de plus mais 76 observations de moins en 2018. Cette année ont été observés Rhagades pruni (à Villeneuve-sur-Bellot, dans le 77) et Limenitis populi (observations probables à Achères-la-Forêt, dans le 77 et à Chevannes et Montlhéry dans le 91), rhopalocères respectivement EN et CR, qui n’avaient pas été notés depuis 2015. Les observations de L. populi dans le 91 méritent cependant d’être confirmées lors de futures prospections.

Dans les Boucles de Seine et le nord des Yvelines, les données rhopalocères de plusieurs communes sont complétées par des observations d’espèces menacées. Le massif de Fontainebleau et le Gâtinais français demeurent les secteurs où le plus d’observations d’espèces de papillons menacés sont rapportées. En effet, les deux communes où le plus d’espèces menacées sont observées sont Fontainebleau (25 sp. menacées pour 110 sp. au total) et Arbonne-la-Forêt (20 sp. menacées pour 92 sp. au total). 6 communes ont plus de 10 espèces menacées notées sur leurs territoires, 42 communes en ont entre 9 et 5, 300 communes en ont entre 4 et 1 et 722 communes n’en ont aucune.

Département:

groupe faunistique ou floristique: