Melitaea phoebe E CR

Mélitée des Centaurées (La)

Mélitée des Centaurées (La), Grand Damier (Le)

Espèce protégée

Insectes protégés IdF

• Liste rouge: En danger critique (CR)

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Chenilles (0 données):

Vol (13 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce

Les chenilles sont grégaires aux premiers stades, regroupées dans un nid soyeux. Lorsqu'elles s'en écartent, elles tissent un fil de soie (fil d'Ariane) afin de savoir y revenir.

(Pour d'autres informations sur l'écologie et la biologie de l'espèce, consultez notamment le livre La Vie des Papillons - Lafranchis et al., 2015)

Habitats 

En Île-de-France, les principaux milieux de vie de l'espèce sont :

  • Végétations herbacées des lisières forestières
  • Végétations des prairies mésophiles et des pelouses

(Nomenclature issue du Guide des végétations remarquables de la région Île-de-France - Fernez et al., 2015)

Elle utilise comme plante-hôte : Centaurées, Cirses, Bardanes, Plantain.

Ciblage des prospections

Identification nécessitant un examen attentif : confusion possible avec d'autres espèces.
La discrimination avec les autres Melitaea et Euphydryas se fera essentiellement via l’examen attentif des motifs présents sur le revers des ailes postérieures. Chez M. phoebe, on notera l'absence d'une série de points noirs, à la fois sur le revers et l'avers des ailes postérieures dans la bande submarginale fauve (par rapport à M. cinxia) et sur le revers des ailes postérieures (non blanchâtre, absence de 2 bandes rouge orangé unies, par rapport à M. didyma). Sur le revers des ailes postérieures, la bande fauve anté-terminale comporte, centrés, une rangée de gros points orange vif.
Selon les individus, la détermination sera parfois délicate au sein du complexe (francilien) Melitaea cinxia/phoebe/didyma. De ce fait, il faudra parfois avoir recours à l’examen des pièces génitales.

(Voir par exemple le guide de détermination des papillons diurnes - Lafranchis, 2014)

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
20-06-200391720 Gironville-sur-EssonneGérard Luquet
09-06-200391720 Gironville-sur-EssonneGérard Luquet
butinent sur serpolet
24-08-200191720 Gironville-sur-EssonneGérard Luquet
01-07-200091720 Gironville-sur-EssonneGérard Luquet
08-06-200091720 Gironville-sur-EssonneGérard Luquet
14-05-199991720 Gironville-sur-EssonneGérard Luquet
09-05-199991720 Gironville-sur-EssonneGérard Luquet
13-08-199891720 Gironville-sur-EssonneGérard Luquet
La Fourche du coq
18-06-199891720 Gironville-sur-EssonneGérard Luquet
Les Grandes Friches (Pelouse à Maïté)
06-06-199891720 Gironville-sur-EssonneGérard Luquet
Gandevilliers/ Les Rochettes

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes